Le nom vitiligo serait dérivé du mot latin vitulum ou vitium. Il pourrait donc signifier, suivant les interprétations : « veau », « tache blanche » ou « défaut ». (Affaire à suivre pour les latinistes émérites qui peuvent nous aider à améliorer la pertinence de nos informations en nous écriant à courrier@afvitiligo.com . Merci d’avance).

Le vitiligo se manifeste par l’apparition de zones de peau dépigmentée plus ou moins importantes, principalement sur le visage, les pieds, les mains, les articulations et les parties génitales. Les bordures de ces zones présentent la particularité d’être plus colorées que la peau normalement pigmentée. Sa manifestation peut se limiter à une dyschromie (décoloration) partielle ou évoluer vers une dépigmentation totale.

Cette maladie n’est ni infectieuse, ni contagieuse, et n’est pas douloureuse, si ce n’est par la douleur morale et les répercussions psychologiques se rapportant à l’intégrité de la personne et à son aspect esthétique.

Les peaux mates et noires sont plus touchées par l’effet de dyschromie et davantage atteintes visuellement.

Ces zones dépigmentées proviennent de la disparition progressive des mélanocytes (cellules pigmentaires fabriquant le pigment de la peau, donc son teint ou sa couleur).

Le vitiligo est connu depuis la nuit des temps puisqu’il est mentionné sur le papyrus d’Ebers, 2500 ans av. J.-C, en savoir plus sur l'histoire.

Les types de Vitiligo